1
Blog

Les 10 clés pour passer d’indépendant à entrepreneur, et ainsi gagner plus en travaillant moins !

 

 

Suite à la conférence donnée chez Etincelles, un espace de coworking extra que j’apprécie beaucoup ( merci d’ailleurs Sébastien pour ton super accueil à toi et à ton équipe), et bien je voulais absolument vous partager le contenu.

« D’indépendant à Entrepreneur …Les 10 clés pour ajouter un 0 à ton chiffre d’affaires et te libérer 50% de temps »

Joli challenge ! Ce qui est clair comme on l’a vu avec tous les chouettes participants présents, c’est qu’il y a un réel enjeu à passer d’indépendant à entrepreneur. Nous sommes de plus en plus nombreux à bien sur vouloir booster notre business mais aussi à profiter de la vie.

Alors dans ce podcast n°12, je vais te révéler les 10 clés pour ajouter un 0 à ton Ca et te libérer 50% de temps. Comment donc passer d’indépendant à entrepreneur ?

Tu entends sûrement cette petite voix qui te murmure que tu n’exprimes pas encore tout ton potentiel. Que tu te fais souvent exploiter. Pas payer à ta juste valeur. Que ton business n’est peut-être pas encore à son apogée …

Tu as des peurs, et c’est bien normal ! Comment payer ton loyer à la fin du mois ? Comment nourrir ta petite famille ? Comment sécuriser ton emploi ? Et puis on entend tellement parler qu’il est difficile d’être à son compte …

Au final on a raison d’avoir la trouille…

Alors comme de trop nombreux indépendants, on se crée un job plutôt que de créer un business. Puis on finit par travailler 70 heures par semaine pour un salaire de misère alors que l’on souhaitait juste travailler sur ce qui nous plaisait et gagner en liberté.

La bonne nouvelle, il y a en a une, sinon j’arrête le podcast tout de suite … c’est que tu peux décider de changer tout cela. Oui, tu peux viser le niveau supérieur, devenir un vrai entrepreneur et profiter d’une nouvelle liberté !!

Pour que tu me crois, je vais te raconter une petite histoire … celle qui m’a amené à identifier ces 10 clés pour devenir un entrepreneur et prendre mon envol.

Depuis toujours, je suis éprise de liberté, amoureuse transie de voyages ( des plages de sable chaud et eaux christallines jusqu’aux temps indiens), bref je rêve depuis toujours de pouvoir bénéficier comme bon me semble de mon temps. Mais très vite j’ai été persuadée, à tord, que l’accumulation de diplôme m’apporterait cette liberté financière qui me permettrait de faire ce que je voudrais dans la vie.

Alors j’ai accumulé : clairement ! Comme on mets des petites pièces dans sa tirelire …

Un diplôme Expertise Comptable + une maitrise d’économie + un master qualité à l’Ensam, une ecole d’ingénieur …

et même dans le doute sur le tas, j’ai ajouté un MBA !

Et effectivement les jobs à bons salaires étaient au rendez-vous.

Mais que ce soit en cabinet d’audit ou dans l’aéronautique, le constat était que je n’étais absolument pas libre. Ni de mes horaires, ni de mes vacances, ni même de choisir mes formations et encore moins de ma façon de penser.

Là ce fut la goutte de trop.

Le comble étant de demander en x exemplaires le droit de prendre des vacances, et je ne vous parle même pas de la fois où j’ai souhaité passer en 9/10ème pour bénéficier de mon mercredi après-midi pour m’occuper de mes fils.

Tout ce pour quoi j’avais enchainé des années d’études difficiles, s’effrondrait. La réalité était là. Dure et froide. Mes rêves de tour du monde et de temps libre s’effaçaient proportionnellement avec le cumul de mes années d’expérience.

Mais il restait une lueur, faible mais elle était là … J’avais toujours eu un intérêt majeur pour les gens qui osaient se lancer à leur compte. Pour moi c’était le symbole suprême de la liberté. Et du courage, il faut le dire.

Puis finalement, un petit miracle, ce jour est venu pour moi aussi, de manière assez spectaculaire puisque en peu de temps j’ai pu créer une société, réaliser une grosse levée de fond, m’installer dans un vrai bureau, embaucher des salariés…

… et en peu de temps aussi j’ai dû liquider la boîte.

Spectaculaire !! Dans tous les sens du terme.

Mais quelle déception, moi qui avait toujours cru que ne pas avoir de boss et de service RH sur le dos, était le début de la liberté .. Quel désenchantement ! Des investisseurs ayant investi une certaine somme d’argent, collés aux baskets était encore plus asservissant. Sans parler du fait de devoir …  toujours donner l’exemple, faire du présentiel au bureau pour que l’équipe bosse sur le même rythme, alors que personnellement j’adore bosser partout et changer tous le temps … des cafés, des espaces de co working, chez moi, dans un jardin, partout sauf au même endroit.

Je peux vous assurer que cette période fut très destabilisante car j’étais persuadée de mettre trompé au sujet de l’entrepreunariat.

Mais puisque la salariat n’était plus pour moi, l’option restante était donc de me créer mon propre job en me mettant à mon compte en tant qu’indépendant : vendre mes services de business developer et de marketeuse à des sociétés.

L’histoire aurait pu s’arrêter là : j’avais une impression de liberté puisque je n’appartenais pas aux entreprises clientes, je négociais mes tarifs somme toute assez élevés et je gérais mon emploi du temps.

Mais …

Oui parcequ’il faut toujours un « mais » dans les histoires qui se finissent bien :

  • Au bout de quelques mois, l’image s’était un peu cornée. Concrètement je n’étais qu’une simple ressource pour l’entreprise qui faisait appel à mes services. Du pur consommable. J’étais payée pour un boulot donné mais je ne pouvais pas discuter de ce qu’il y avait autour ou soulever d’autres problématiques. Personne ne me demandait d’ailleurs mon avis, puisque ma fonction était d’être transparente.
  • Travailler de chez soi était presque impossible car les systèmes informatiques utilisés par les entreprises ne permettaient pas de gérer du « home office » en raison des protocoles de sécurité. Il fallait donc que je me plie aux horaires de bureaux et des embouteillages of course.
  • Autre terrible constat, avec un tel emploi du temps (dont une grande partie de présentiel au tour de la machine à café pour glaner les précieuses informations), je n’avais plus la possibilité de démarcher mes prochains clients. J’étais enfouie dans des to do list inutiles et aucune visibilité sur le futur.
  • Clairement, j’étais une exécutante ( même si j’étais bien payée, libre de mes contrats et de mes dates de mission)
  • Mais j’avais surtout l’impression de perdre mon temps à assister à des simulacres de réunions ou autres dont j’aurai bien pu me passer pour exécuter ma mission. Mais bon ils me payaient pour être assise sur une chaise pendant 3h. Alors je m’assayais et attendais.

Constat : Rentable soit, mais pas otptimum par rapport à un ration temps / heures travaillées. Et le plaisir au travail … aux oubliettes !

Et puis j’ai eu mon troisième petit bonhomme, et là je me suis dit que je devais vraiment mettre en place un système qui me permette de travailler sur ce que j’aimais soit, qui rapporterait de l’argent bien evidemment, mais surtout qui puisse me libérer suffisament de temps libre pour mes enfants.

Ainsi je me suis listée 4 minimum requis :

  1. Travailler d’ou je voulais, quand je voulais
  2. Ne pas avoir de routine
  3. Partir en vacances, tout le temps si envie ( même si dans la vraie vie on ne part pas tout le temps en vacances )
  4. Etre disponible dans la journée pour mes enfants

Tu penses sûrement que c’est totalement idéaliste, non ?

Alors addicte de livres de toute sorte sur le lean, le développement personnel, la rentabilité et la productivité, bref j’ai réfléchi à ce que je pourrais mettre en place comme fonctionnement pour atteindre ces objectifs. Mes objectifs !

Il s’agissait bien de ne pas rester dans un statut d’indépendant ou de salarié, mais bien de devenir réellement entrepreneur pour bénéficier de cette fameuse liberté.

Au préalable j’avais seulement testé une voie d’entrepreneuriat, la voie peut-être la plus cliché façon « start up » avec levée de fond + web + investisseurs + pitch etc. J’avais bien échoué mais je comptais sagement me servir de cette expérience pour remonter à cheval.

Alors aujourd’hui je vous propose de venir chercher un shoot d’énergie et repartir gonflé à bloc avec 10 clés pour atteindre votre liberté :

Les 10 clés qui m’ont permis en 2 ans : de publier un livre et de vendre mes programmes de formations sur internet, et depuis peu d’ouvrir une plateforme «  Biz Lounge» pour accompagner les  salariés motivés, les indépendants et les entrepreneurs à trouver cet équilibre si fragile entre business/carrière et plaisir.

Les 10 clés testées et éprouvées sur le terrain, sont celles ci. Parfois inspirées de grands entrepreneurs, parfois issues de préceptes philosophiques, dans tous les cas appliquées personnellement sur le terrain. A mes risques et périls 😉

 

1ère clé – Le plaisir :

C’est la toute première clé, de prime abord elle peut te paraitre simpliste mais c’est la plus importante. Je l’ai découverte à un moment où je n’avais pas l’énergie de me disperser, pas de temps à perdre avec des choses ou des personnes qui me pompaient mon énergie. A une période où j’étais presque en mode survie faute de sommeil réparateur. Comment rester debout, souriant, confiant et efficace en toutes circonstances ? En allant piocher dans ses sources de plaisir, de joie et de faire abstraction des activités qui ne vont pas dans ce sens.

Selon Tim Ferriss, un célebre entrepreneur américain aux multiples succès, la question que nous devons nous poser n’est pas “Qu’est-ce que je veux ?” ou “Quels sont mes objectifs ?” mais “Qu’est-ce qui m’enthousiasme ?”.

Il faut penser liberté : Car la liberté – la capacité de choisir – est le véritable pouvoir !

En faisaint ainsi, il se sentait en paix avec lui-même, plus optimiste et plus libre que jamais.

Si tu veux donc prendre ton envol, prends du plaisir dans ce que tu fais. C’est la seule solution pour viser le long terme, y mettre toute ton énergie et enthousiamer tes futurs clients. Le plaisir va te permettre de choisir tes clients, choisir où vivre, quand voyager. Alors écoute bien cette petite voix précieuse.

 

2ème clé- Le Mindset

Comme un super-héros de Comics , il faut rêvetir un costume. Et celui de l’entrepreneur est fait de sourire, de bonne humeur, d’une bonne dose d’optimisme et d’opportunisme commercial. Un esprit de leader est également essentiel afin de trouver les bonnes ressources, partager sa vision, et entraîner les autres.

Cette question de mindset est essentielle pour passer au niveau supérieur. Il faut croire en sa vision, en ses compétences, il faut oser faire et oser demander. Bref sois le changement que tu veux voir. Dis le, montre le, crie le sur les toits. La visualisation positive est assez efficace, opte pour un mood board pour voir affiché tous les jours sous tes yeux le rêve que tu veux réaliser. Très efficace pour avoir un sourire aux lèvres de bon matin.

Coté mindset, n’aie plus peur de tomber. Vois les échecs comme des obstacles à franchir pour atteindre la ligne d’arrivée est très efficace. Voilà c’est un passage, that’s all !

Tout n’est que question d’état d’esprit !

Alors accueille ce qui est imprévu.

Un imprévu, une faiblesse, une menace, c’est aussi l’occasion de saisir une opportunité. Garde cet œil un peu naif :

«  Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait »

Passe à l’action. Déplace des montagnes pour aller vers la vie dont tu rêves.

Petit conseil pour garder cet etat d’esprit, entoure toi de personnes qui ont ce même état d’esprit. On apprend encore plus à leur côté. D’ailleurs en rejoignant biz lounge, tu pourras les cotoyer et avancer plus loin à leurs côtés.

Etre entrepreneur c’est donc un état d’esprit avant tout, à appliquer dans tous les domaines de la vie. Positivisme, gratitude, opportunité, et action.

Pense comme un entrepreneur et tu le deviendras de fait !

 

3ème clé : La création de valeur

Comment créer de la valeur ? On se croirait vraiment à un cours de marketing. Rassure toi ce n’est pas le cas, mais ceci dit créer de la valeur c’est la base de toute entreprise qui réussit. L’entreprise réussit parce qu’elle arrive à créer une valeur qui n’existait pas auparavant et elle réussit aussi à la vendre, et surtout à faire en sorte que la valeur perçue de ses produits soit supérieure au prix qu’elle en demande, sinon personne n’achèterait ses produits ou services.

Créer de la valeur c’est donc ce que tu dois avoir en tête si tu souhaites décoller et ajouter un 0 à ton chiffre d’affaires.

Ainsi en créant de la valeur tu vas pouvoir passer à la vitesse supérieure.

Passe ainsi d’excutant à conseiller de ton client : change de posture et modifie tes tarifs à la hausse. Là où tu étais interchangeable, tu deviens irremplaçable, c’est toi qu’on veut, pas une ressource consommable. N’oublies pas ça, un entrepreneur n’est pas une ressource consommable.

Et pour cela, comment faire ? Il faut identifer ton domaine d’excellence.

Te concentrer sur tes forces plutôt que de réparer tes faiblesse. Retrouve les détails sur le podcast  » La méthode pour révéler ton super pouvoir » Par ici pour écouter le podcast

La bonne nouvelle est que chacun possède son propre domaine d’excellence. Yeah !

Et une fois que tu auras identifié le tien, et que tu l’auras mis en application, je peux t’assurer que tu seras sur la bonne voie pour prendre ton envol.

 

4ème clé- L’effectuation 

C’est un concept très à la mode dans le milieu universitaire depuis quelques années. C’est à dire grosso modo, faire avec les moyens du bord en profitant des opportunités qui se présentent à toi. Pas besoin d’être d’une famille d’entrepreneurs ou d’avoir un superbe héritage. Ou besoin de beaucoup de temps ou …

Sois plus fort que la plus forte de tes excuses

En pratiquant l’effectuation, tu verras combien il est accessible de monter son business. Il te faut passer à l’action, rapidement.

L’idée est que le point de départ d’un projet entrepreunarial, n’est pas une idée, mais bien toi, l’entrepreneur. Ensuite il y a un déclencheur, un accident, une rencontre, un problème à résoudre qui te donnera la fameuse idée de ton business, mais finalement rien de revolutionnaire.

Les 5 principes  de l’effectuation sont :

  1. Démarrer avec ce que vous avez
  2. Raisonner en perte acceptable ( le fait d’identifier ce que l’on peut perdre permet de relativiser et de passer à l’action )
  3. Obtenir des engagements (logique de co-création ), une façon de travailler en amont avec le client et l’engager dès le debut du processus.
  4. Tirer parti des surprises (tu connais peut-être le dicton suivant « on te donne des citrons, vend de la limonade » ) C’est ça le principe. Tu démarres sur une idée, et pars sur une autre à la suite d’une observation fortuite, d’une suggestion d’un client ou d’un accident.
  5. Créer le contexte : Derrière cette logique de contrôle se dessine une vision créatrice de l’entrepreneuriat, selon laquelle le rôle de l’entrepreneur est de créer de nouveaux univers, et non de découvrir les univers existants. La logique de contrôle signifie également que dans la démarche entrepreneuriale, c’est l’action qui est privilégiée à l’analyse. L’action est source d’apprentissage mais aussi de transformation de l’environnement.

L’effectuation est très riche pour prendre son envol. Voici la référence exacte du livre, et je te conseille d’aller y jeter un coup d’œil. Effectuation : les principes de l’entreprendrait pour tous

Donc pour conclure cette 4ème clé :

Toi + le déclencheur = idée

Idée + action = Opportunité

Engagement partie prenante + opportunité = Projet viable

Voilà tu as tout pour décoller !

 

5e clé- Savoir se ressourcer

A ce stade, tu te demandes sûrement en quoi se ressourcer va t’amener un 0 de plus sur ton CA annuel ?

Et bien en fait c’est très logique. En se basant sur le concept de l’énergie du Yin et du Yang ( pour approfondir cette notion tu peux écouter le podcast n° 10 de Biz Lounge ). L’équilibre qu’il faut absolument avoir pour assurer tout le temps.

Il faut partir du constat que l’énergie, c’est l’essence pour le corps. Il est donc nécessaire de stimuler cette energie en alternant les périodes d’activité et de repos. Pourquoi ? Parce que les capacités, l’intérêt et l’endurance mentale croissent et décroissent. Nombre d’entrereneurs à succès ont pris comme habitude de répartir des mini-retraites tout au long de leur vie.

Et bien se ressourcer a pour conséquence d’être beaucoup plus créatif et productif, donc en plus de trouver des solutions inattendues, tu gagnes un sacré temps.

Donc retiens ceci, te reposer, te ressourcer te permettra de sortir la tête du guidon, de prendre le recul nécessaire et d’être ingénieux en plus de te faire gagner un temps précieux. Bon compromis, non ?

Allez, profite s’ en pour te faire un bon café ou une bonne tasse de thé pour méditer sur cette 5ème clé.

 

6e clé – Culture financière

 

Evident et pourtant ! Lors de la conférence, bien evidemment cette 6e clé en a fait grincer des dents plusieurs des participants. Mais le fait de dompter les chiffres, de les apprivoiser, tout de suite ils deviennent moins effrayants. Passer d’indépendant à entrepreneur, c’est aussi se forger une bonne culture financière. Et pas pour que cela reste au stade de culture, mais bien pour la mettre en application. Prendre un petit temps peut-être tous les matins, pour se mettre dans ses chiffres est une solution pour les apprivoiser.

Un entrepreneur aura toujours en tête sa trésorerie, combien de CA à réaliser pour atteindre son seuil de rentabilité, les prochaines factures en attente de paiement, du baba mais pourtant essentiel à l’activité de l’entrepreneur.

Une fois que l’on a admis que la compta ce n’est pas un gros mot, que parler de chiffre d’affaires n’est pas par attrait cupide, on peut admettre que l’argent est un vecteur de réalisation de rêves. Un simple moyen, alors on s’y intéresse !

Une fois que ces principes financiers sont bien intégrés, utilise cette culture financière pour atteindre la liberté.

Par exemple :

– Ton objectif de business doit être focalisé sur la pérénité et la rentabilité de ton activité. A partir de quel moment tes produits, ton CA couvre toutes tes dépenses ? Tout surplus te permet simplement de gagner en liberté financière et d’approcher ton rêve final.

– Penser actif plutôt que passif. Dépense peu, et si tu dépenses, fais en sorte que cela soit un actif et non un passif.

– Envisage la trésorerie pour représenter l’essence de ta voiture. Quand il n’y en a plus c’est la panne assurée.

Pensez donc « diversification de revenus » ! Clairement pour atteindre une vraie liberté financière, tout ne dépendra pas forcement de son business. Il s’agira peut-être d’une multitude de revenus différents.

Revenus récurrents. Revenus immobiliers.

Faites preuve d’immagination ! L’état d’esprit de l’entrepreneur permettra de déceler de belles opportunités.

Répartir ses œufs permet egalement d’être beaucoup plus serein et d’imposer ses conditions à ses clients . Et en cas de turbulence, rien de grave, on patiente sans stresser et sans tout remettre en cause.

Redevances Immobiler, royal ties, formations, il faut s’entraîner à mettre en place cette culture financière. On vit à une période où on a une multitude d’outils à notre service donc autant s’en servir !

Dernier point de culture financière, le revenu relatif est plus important que le revenu absolu …

Ainsi un banquier qui travaille 80 heures par semaine et gagne 500 000 € par an est moins libre et moins puissant qu’un entrepreneur qui travaille 20 heures par semaine et qui gagne 40 000 € par an, mais qui a une liberté totale sur le quoi, le quand, le où et le qui quand nous regardons le style de vie que leur permet leur argent et leur temps.

A méditer …

7ème clé- S’entourer des bonnes personnes

Là pas évident de voir en quoi vous aller gagner du temps .. c’est sur qu’au contact des autres, on a souvent tendance à croire que l’on perd du temps. Pas assez vite, rapide …

En fait, s’entourer des bonnes personnes a un impact bénéfique incroyable. Et même prendre le temps d’aller boire un mojito le vendredi soir avec des connaissances, peut booster indirectement votre business. Jolie excuse n’est ce pas ?

Pourquoi est-ce si important de s’entourer des bonnes personnes ?

– d’un point de vue énergie : cotoyer des personnes qui ont les mêmes valeurs, les mêmes aspirations et qui sont de natures positives va t’encourager dans ta quête de liberté, t’apporter ce petit plus qui va te donner des ailes.

– Et puis d’un point de vue opportunités : n’oublies pas que souvent les premiers clients importants viennent de notre réseau, alors reste aux aguets

– Tu connais certainement ce célèbre adage, tout seul on va plus loin, à plusieurs on va plus vite. Et c’est tellement vrai. Combien de fois ais-je pu l’expérimenter !! Et toi, combien de fois es-tu aussi resté bloquer sur un logiciel alors qu’une personne de ton entourage aurait pu y rémédier en quelques minutes ? Profite de l’experience qu’il y a autour de toi pour gagner en efficacité et en temps. Une fois c’est toi qui demande, et une prochaine fois c’est toi qui donne. C’est la fameuse entraide des entrepreneurs 😉

Et pas d’inquiétude, s’entourer, ne signifie par forcément s’associer. Il peut s’agir de ton expert comptable, de fournisseurs, de partenaires, d’un freelance en informatique, un autre entrepreneur dans le même domaine … toutes les options sont bonnes, apprend de ceux qui t’entourent.

Garde en tête qu’un bon entourage c’est de l’énergie, des opportunités et de la collaboration.

Et rassure toi, si tu n’as pas dans ton entourage des entrepreneurs, il y a de nombreuses manières de se créer un réseau. Un espace de coworking comme Etincelle à Toulouse est une excellente solution. Rejoindre le BizLounge pour te motiver avec celles et ceux qui ont les mêmes aspirations que toi, en est une autre.

 

8ème clé- L’Organisation du temps

Il faut que je te parle de cette fameuse conférence car en terme d’organisation de temps, j’ai explosé le compteur. En effet, la conférence devait durer une heure, mais de discussion en discussion, on y a passé 2 heures. Donc je leur disais amicalement qu’en terme d’organisation du temps, je devrais revoir ma copie, et une participante m’a gentillement dit non, qu’en terme d’organisation du temps j’avais géré mon temps, puisque mon objectif annoncé au début, était que la conférence soit enrichissante pour tout le monde et que je puisse aller chercher mon petit bonhomme à la créche à 12h30. Objectifs tenus donc !

Pourquoi je veux en venir là, c’est lorsque l’on parle d’organisation de son temps, il s’agit d’y intégrer ses obligations personnelles. Alors que cela soit du temps pour vos enfants, du temps pour faire du sport, ou un dejeuner à vos amis, tous ces moments font partis de votre agenda d’entrepreneur. Alors inscrivez ces crénaux dans votre agenda. Ils sont  aussi importants que votre rendez-vous chez votre expert comptable.

Tout n’est qu’équilibre !! Ne l’oublies pas.

Garde en tête que ta plus grande richesse, en travaillant à votre compte, est ton temps.

N’aies pas peur de déléguer, sous-traite des tâches où tu risques d’y passer trop de temps, où tu n’as pas d’expertise ou de valeur ajoutée, focalise toi sur ton domaine d’excellence, ce qui fait qu’on vient te chercher, TOI  !

Quelques petits outils pour bien organiser son temps :

Le planning : La meilleure perte de temps que l’on peut faire, c’est de prendre le temps de faire son planning.

La théorie du 80 / 20 : 80% des résultats sont produits par 20% des causes.

  • Quelles sont les 20% de sources qui causent 80% de ses problèmes ?
  • Quelles sont les 20% de sources qui causent 80% de son bonheur et des résultats qu’il souhaite ?

1- L’automation : un bon concept pour gagner en temps, c’est d’automatiser certaines activités. Une newsletter, des post sur les réseaux sociaux, garde en tête cette possibilité, qu’est ce qu’il est possible d’automatiser dans ton business ? Et il y a toujours quelque chose que tu peux automatiser …

2- Mange ton crapaud : j’adore cette expression, et elle veut vraiment tout dire. L’idée est d’avaler un crapaud chaque jour à la première heure, voire même plusieurs. Ce crapaud qui est peu ragoutant et qui nous repousse, en fait c’est la tâche la plus chiante, celle qui est ultra importante mais que l’on redoute, qui nous prend énormément d’énergie … celle que l’on reporte encore et encore, toute la journée, et qui finalement nous a occupé l’esprit toute la journée. Mauvais calcul …

Alors manger son crapaud, c’est peut-être faire le point sur vos factures, appeler un prospect, débuter la rédaction d’un gros appel d’offre ?

Force toi le matin à manger tes crapaux et ta journée sera incroyablement plus belle !

3- Check list : un outil visuel comme le pilote de ligne avant son vol

4- Sous traiter : pense-s-y  et cela fait le lien avec la création de valeur. Il est préférable de passer du temps sur ce que tu apportes comme valeur, et sous-traite dans la mesure du possible les tâches répétitives qui te prennent beaucoup de temps et auxquelles tu n’apportes aucune valeur. Par exemple créer des fiches produits, la relance client, la gestion de ton wordpress etc … tu trouveras toujours le moyen de sous traiter à des prix raisonnables. Il existe d’ailleurs de nombreux sites pour trouver des indépendants. Entre autre 404works  Ici pour trouver des indépendants

Organiser son temps passe aussi par une bonne hygiène de vie. Se lever plus tôt, mettre en place quelques bons principes comme la consultation de tes mails uniquement 2 fois par jours, aller sur les réseaux sociaux, trouver le flow les principes de la semaine de 4h …

Optimise ton temps pour un maximum de productivité ! Comment augmenter sa productivité ? Je prends souvent cet exemple, est ce que tu as dû déjà repeindre une pièce ? Et bien la mise au travail est assez similaire. Quelque soit ton travail, il y a un temps de préparation comme en peinture. Trouver ses pinceaux, diluer la peinture, etc …alors pourquoi ne pas regrouper certaines tâches qui demande la même préparation, ou se bloquer de longues plages horaires sans interruption. Une façon de trouver ton rythme de croisière et d’être vraiment efficace.

 

Halte à la Procrastination : Car être occupé n’est souvent qu’une façon extrêmement courante d’éviter de faire les choses importantes mais désagréables que nous devrions faire.

Et il y a des milliers et des milliers de manière d’être occupé, et débordé

Car il y a une différence fondamentale entre être efficace et performant : l’efficacité vous rapproche de vos objectifs, alors que la performance consiste juste à accomplir une tâche avec le moins de ressources possibles.

9ème clé- Passer à l’action. Focus Action

L’action est source d’apprentissage et de transformation.

Et un concept phare qui a le vent en poupe dans les start up, c’est le lean start up. L’idée est de se lancer le plus rapidement possible sur le marché et de tester son idée, puis de faire les modifications nécessaires.

Donc il faut y aller, ne pas attendre que tout soit parfait, sinon cela sera trop tard.

Test, reajuste, et reussis.

Une bonne idée est de se focaliser sur une chose par jour pour son business.

Une fois encore l’entrepreneur est multi casquette, et sans un business qui fonctionne, il n’y a plus d’entrepreneur. Donc chaque jour realise une tâche spécifique qui te permet de faire avancer ton business, une tâche ne lien avec ton CA. Une manière de rester focus sur son objectif de perenité et de rentabilité sans se noyer dans les milliars de details de la vie de l’entrepreneur.

 

L’action est la seule solution pour avancer.

10ème clé- Communiquer dessus !!!!

Enfin la 10e clé, tellement evidente qu’elle est souvent mise de côté faute de temps et de moyens. Et c’est une chose que j’ai appris sur le terrain, malgré tout le travail que l’on fait, si l’on ne communique pas dessus, vous n’aura fait que 50% du job.

Dommage d’investir si peu dans la communication.

Developpe ton Personal branding

Sois le centre d’attention de tes prospects, en étant partout / tout le temps

Communiquer ce n’est pas perdre du temps, c’est laisser la possibilité à ton business de prendre son envol.

Intègre dans ta to do list les actions de communication et de promotion essentielles. Pense plan de marketing et de communication. Et evite de te disperser, chaque investissement en communication doit avoir un objectif chiffré en face.

Et si tu ne crois pas au marketing et à la com, dis toi que c’est le moyen encore une fois d’atteindre ton rêve ! Alors fais parler ton cœur.

Merci à tous les participants de cette conférence, j’ai adoré nos échanges et cette belle énergie qui se dégage de tous vos projets.

Merci pour ton attention, et si ce post« Les 10 clés pour ajouter un 0 à son Ca et libérer 50% de temps « , t’a inspiré et motivé pour prendre des bonnes habitudes, merci à toi de poster un commentaire sur ce qui t’a plu ou sur ce que tu vas mettre en place, et ainsi tu permettras à d’autres explorateurs de partir à l’aventure 😉

[sibwp_form id=3]

Fondatrice d'Inventivité, agence de Créativité & Design thinking. S'il fallait tirer un fil conducteur, cela serait celui de la Créativité ! Son expertise, l'art d'apporter des solutions innovantes et rendre faisable des projets tinatesques : Lancement de nouveaux programmes aéronautiques pendant de longues années, puis création d’une start up numérique, édition d'un livre, associations dans des aventures entrepreunariales. Créer de nouveaux business plan, nouveaux services, nouveaux process ...bref vous l'aurez deviné : Créer est un art de vivre qui nourrit et embellit la vie. Tout devient enfin possible ! Spécialiste d'outils en innovation (Design Thinking, Canvas, Océan Bleu), accompagnant dans leurs défis de nombreux entrepreneurs et dirigeants depuis quelques années, j'ai nourri la conviction qu'il existe des solutions innovantes pour relever chaque défi business. Et que chacune et chacun d'entre nous porte en lui cette créativité qui permettra d'innover. De ce constat est né Inventivité. Il était urgent d'apporter des ressources spécialisées, de l'accompagnement en créativité & design thinking et des petites bulles d'oxygène pour plus de solutions créatives dans nos organisations. Sa mission : accompagner celles et ceux qui veulent libérer leur créativité, et les aider à trouver des solutions créatives pour relever les nombreux challenges de demain.

Comments  ( 1 )

  • Bonjour,
    J’ai 75 ans et ma vie est basée sur le bonheur et le plaisir.
    C’est ce que tu fais aussi il me semble.
    Bonne continuation de la part d’un autre ambassadeur de Toulouse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres publications