0
Blog

S’il y a bien une chose apprise sur le terrain dont je me sers constamment c’est :

1/ Savoir que l’on peut vraiment obtenir ce que l’on veut ! (si on le demande, hein ?)

Mais il y a surtout la condition sine qua non qui me semble encore plus importante, détail que je n’ai ni appris à l’école, et encore moins en tant que salarié.

Nuance subtile apprise par la force des choses, par le hasard, par le « pas le choix …. »

2/ On obtient ce que l’on veut si l’on accepte d’être imparfait …

  • Puisque tu acceptes de te tromper alors tu tentes
  • Puisque tu acceptes de ne pas savoir alors tu questionnes
  • Puisque tu acceptes de ne pas pouvoir réussir seule-e alors tu demandes du support
  • Puisque tu acceptes justement l’imperfection chez toi, chez les autres alors tu passes à l’action

Finalement l’imperfection est une jolie astuce pour aller à l’essentiel.

Privilégier le 80% du Pareto, adopter le Lean de la Start up. Une approche pivot à la perfection cette fois-ci : se lancer avec ce que l’on a, analyser et ajuster.

Et quelque soit les sujets de la vie, du problème au boulot, au projet de vacances, à l’éducation des enfants, à sa relation de couple, l’imperfection devient une autorisation.

Un laisser passer pour ne pas rester ainsi bloqué.

Et parce que l’on n’attend plus la perfection, le meilleur peut s’inviter.

Et en matière d’imperfection je m’y connais ! Je suis d’ailleurs devenue une experte 😉 Si si je t’assure !

Entre autre, il y a 3 ans, lors du démarrage de mon projet d’écriture de « Tirez sur le masque pour libérer l’oxygène » disponible ici  , cette question de perfection s’est bien sûr invitée. En fait, c’était même une squatteuse. Toujours là à ouvrir le débat.

Les premières versions relues par les amis auraient pu m’arrêter net en plein chemin. Oui se faire corriger ses pages par une prof de français de la Sorbonne, outre me ramener systématiquement à mon Bled à la page « accord du participe passé», cela m’a surtout ramené à la question de la légitimité et donc de la perfection.

Et voici ma conclusion sur l’imperfection :

Si en réalisant un projet important à tes yeux, tu constates froidement que rien ne sera parfait, plus besoin d’entrer dans la comparaison (oui j’ai bien demandé à cette amie prof de français pourquoi elle ne se lançait pas dans l’écriture vu l’excellence de sa grammaire). Te voilà sans le poids de la perfection sur les épaules, plus facile ainsi de faire ton petit bonhomme de chemin.

Bien sûr il y aura des critiques, des avis négatifs, des commentaires injustes et what the fuck, tu l’as fait ! Tu es allé jusqu’au bout de ton projet dans la beauté la plus totale de ton imperfection, avec le charme de tous les défauts incrustés qui en font un projet simplement humain.

Et pour t’aider à plonger à ton tour dans cette imperfection, je te laisse découvrir les 6 conseils de Marie Forleo célèbre coach de vie et auteure de « Everything is Figureoutable ». Son livre est disponible Ici

  • Conseil n°1 de Marie Fortelo : Rechercher le progrès et non la perfection

Il est très important de rechercher le progrès et non la perfection, en particulier parce que beaucoup d’entre nous peuvent souffrir de versions du perfectionnisme.

L’une des choses que nous pouvons faire pour lutter contre ce perfectionnisme consiste simplement à aspirer au progrès. Avez-vous fait des progrès aujourd’hui vers votre objectif ? Même si cela n’apparaît pas au premier abord, avez-vous appris quelque chose ? Même si vous avez commis une erreur ou si vous avez échoué, en avez-vous tiré une leçon ? Avez-vous grandi d’une certaine manière ? Nous pouvons vérifier cela comme un progrès et lorsque nous commençons à viser le progrès au-dessus de la perfection, vous finissez par atteindre la ligne d’arrivée. Vous vous trouvez tellement plus capable avec plus de compétences et plus d’expérience pour faire les choses que vous voulez vraiment faire.

  • Conseil n°2 de Marie Fortelo : Croire que vous êtes capable  

L’une des premières étapes pour obtenir ce que nous voulons est d’avoir le courage de nommer et de définir exactement ce que c’est.

Tout au long de ma carrière en travaillant avec les gens, je leur disais souvent : «En tant que coach, je peux vous aider à obtenir tout ce que vous voulez. Mais vous devez d’abord m’aider. Vous devez le définir pour moi. Il faut clarifier les choses et me dire ce que c’est pour que je puisse vous aider à atteindre cet objectif. »Cela semble simple, mais ce n’est pas toujours facile. Je pense que beaucoup d’entre nous ont peur d’admettre ce que nous voulons dans nos cœurs. Nous craignons de ne pas avoir nécessairement ce dont nous avons besoin, de ne pas être assez bons, de ne pas être assez jeunes, de ne pas être assez âgés, ni assez intelligents ni assez talentueux. Mais c’est quelque chose que j’ai vu comme étant vrai : vous n’auriez pas le rêve dans votre cœur si vous n’aviez déjà pas ce qu’il faut pour que cela se produise.

La première étape pour comprendre quelque chose est que vous devez croire que vous le pouvez. Si vous vous dites : «Je ne peux pas faire ça, c’est impossible, il n’y a aucun moyen d’avoir ce qu’il faut pour surmonter ça», devinez quoi ? Votre cerveau va se dégager, vous allez arrêter toute possibilité de le découvrir. Donc, la base sur laquelle nous devons tous partir est de croire que c’est possible. Je crois personnellement que chaque personne a une sagesse innée pour comprendre quoi que ce soit en ce monde. Bien sûr, vous aurez peut-être besoin d’acquérir des compétences, de comprendre ou de collaborer avec d’autres personnes, mais la possibilité existe. 

 

  • Conseil n°3 de Marie Fortelo : passer à l’action

300 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression. On voit qu’aux États-Unis, le taux de suicide est à son plus haut niveau en 30 ans. Nous sommes nombreux à avoir mal. Et je pense que cette petite idée simple peut non seulement nous aider à réaliser nos plus grands rêves, mais également résoudre certains de nos plus gros problèmes. Et lorsque nous sommes en mesure de le faire, lorsque nous passons d’un sentiment de désespoir, de désespoir et d’impuissance à un sentiment d’espoir et de possibilité, et lorsque nous nous mettons en action, les choses changent vraiment.

 

  • Conseil n°4 de Marie Fortelo : Mettre l’énergie qu’il faut

Voulez-vous que votre vie soit différente de ce qu’elle est aujourd’hui ? Voici quelque chose à considérer : «Si vous occupez un emploi que vous ne pouvez pas supporter, comment pouvez-vous considérer cet emploi comme un pont pour vous aider à atteindre votre prochain tremplin? Quand j’étais barman, les premières années, je me suis retrouvé avec ressentiment. J’avais tous ces autres grands rêves, mais je me suis rendu compte que si j’apportais ce niveau de résistance et de misère à mon travail six ou huit heures par jour, je m’entraînais à être malheureux et malheureux six à huit heures par jour. Il n’y a aucun moyen d’avoir l’énergie par la suite pour donner vie à mes autres rêves.  »

 

  • Conseil n°5 de Marie Fortelo : Comprendre que la passion est à l’intérieur de nous

La passion n’est pas quelque chose que vous trouvez en dehors de vous-même, c’est quelque chose que vous apportez à la fête.

Apporter autant de passion et d’énergie que possible à son poste. En fait, cela s’est répercuté sur les autres choses que je faisais, et cela m’a permis de changer complètement non seulement la façon dont j’appréhendais mon travail de barmaid mais aussi l’approche que j’avais pour l’entreprise que je construisais sur le côté.  »

 

  • Conseil n°6 de Marie Fortelo : la peur est un bon guide

Je pense qu’il est très important de comprendre que la peur est vraiment normale : cela signifie que vous vous souciez de quelque chose et que c’est important pour vous.

Dans ce concours, la peur est une émotion vraiment saine si elle est utilisée correctement, ce qui supprime une partie de l’anxiété qui peut l’entourer. Et au moins pour moi, l’action est toujours l’antidote à la peur.

Pour en savoir plus sur le passage à l’action grâce à a peur, découvre cet article La trouille un puissant moteur

Alors prêt à devenir totalement imperfectible ? Si tu as apprécié ce sujet ou que tu souhaites apporter ton avis ou nous partager tes plus belles imperfections, prends 5 minutes pour envoyer un commentaire. Au plaisir de te lire.

[sibwp_form id=3]

Fondatrice d'Inventivité, agence de Créativité & Design thinking. S'il fallait tirer un fil conducteur, cela serait celui de la Créativité ! Son expertise, l'art d'apporter des solutions innovantes et rendre faisable des projets tinatesques : Lancement de nouveaux programmes aéronautiques pendant de longues années, puis création d’une start up numérique, édition d'un livre, associations dans des aventures entrepreunariales. Créer de nouveaux business plan, nouveaux services, nouveaux process ...bref vous l'aurez deviné : Créer est un art de vivre qui nourrit et embellit la vie. Tout devient enfin possible ! Spécialiste d'outils en innovation (Design Thinking, Canvas, Océan Bleu), accompagnant dans leurs défis de nombreux entrepreneurs et dirigeants depuis quelques années, j'ai nourri la conviction qu'il existe des solutions innovantes pour relever chaque défi business. Et que chacune et chacun d'entre nous porte en lui cette créativité qui permettra d'innover. De ce constat est né Inventivité. Il était urgent d'apporter des ressources spécialisées, de l'accompagnement en créativité & design thinking et des petites bulles d'oxygène pour plus de solutions créatives dans nos organisations. Sa mission : accompagner celles et ceux qui veulent libérer leur créativité, et les aider à trouver des solutions créatives pour relever les nombreux challenges de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres publications