0
Non classé

En découvrant  sur Facebook la lettre ouverte d’une infirmière en colère adressée F.Fillon, son ras le bol devant l’injustice des salaires perçus de manière illégale par ce dernier et sa famille, face à son travail difficile avec des journées en 12h, des week end de garde et tout celà pour un modeste salaire, alors forcément citoyens ou salariés ça craque, j’ai donc voulu voir ce que serait une entreprise avec un Fillon à sa tête ?

Si Fillon était Directeur général du centre hospitalier du Mans …

Son objectif annuel principal serait bien sûr la réduction des dépenses de ses services

Sauf que … même si l’entreprise doit parfois faire la chasse aux coûts cachés pour redynamiser ses marges, il faut que les dépenses autorisées correspondent à une logique. Alors avec Fillon à la tête de ce CHU,  réduction des coûts d’entretien et blocage des achats de cortisone, tandis qu’il se ferait verser un salaire astronomique alors que nous plafonnerions difficilement à un 1600 euros net après huit d’ancienneté. Remboursement de ses frais de déplacements en famille en Falcon of course tandis que nous opterions pour la sncf en seconde classe pour nos déplacements professionnels, et cerise sur le gâteau, versement d’un salaire à Madame soit disant  » Adjointe communication & culture » que nous n’aurions bien entendu jamais croisé dans les couloirs.  Mais nous n’évoquerons pas le piston des enfants étudiants en école de Médecine et qui lors de leurs stages au Chu pourraient exercer librement leur spécialité. Enfin, dotation en prime d’un joli parachute doré tandis que nous ferions la queue au Pôle Emploi en cas de licenciement.

Pour un retour aux 39h dans la fonction publique et recul de l’âge de la retraite à 65 ans

De quoi motiver encore plus ses équipes ! Fillon DG de l’hôpital nous expliquerait méthodiquement et calmement comment augmenter notre charge de travail et réduire notre improductivité. Mais difficile de rester motivé lorsque notre responsable ne donne pas l’exemple. Certains secteurs d’activités sont certainement plus exposés aux risques psychosociaux du travail entraînant démotivation et absentéisme. Le personnel hospitalier est souvent le premier concerné puisque l’hôpital même s’il est le lieu où l’on s’occupe de la souffrance des autres,  la souffrance de son personnel semble quant elle bien souvent occultée. Charge de travail très lourde, responsabilités importantes, stress, manque de considération de leurs diplômes, de leurs responsabilités.  Un patron comme Fillon et le taux d’absentéisme dans notre entreprise avoisinerait les 10%. Et notre brancardier de près de 65 ans finirait inévitablement en arrêt maladie !

Avec Fillon, réduction de l’immigration alors quid de notre service de réanimation ?

Si aujourd’hui sur 450 places ouvertes aux médecins étrangers, en anesthésie-réanimation la moitié des postes a été octroyée aux médecins tunisiens, alors dans le Chu de Fillon qui ferait les anesthésies ? Résultat : Surcharge de travail considérable pour les médecins anesthésistes déjà en poste dans un secteur où le facteur humain est primordial. Et je vous déconseille une opération de l’appendicite sans anesthésie !

 Fillon en patron et c’est la démission !

Sauf que si en politique on peut choisir délibérément de ne pas voter pour un candidat et signifier ainsi notre mécontentement, il en est une toute autre chose dans le cadre de son emploi. Alors faute de pouvoir démissionner, le bien être des salariés de notre hôpital en prendrait un sacré coup. Pas de lien d’appartenance et de reconnaissance, et c’est le flop. Une mauvaise organisation du travail coûte 13500 € par an et par salarié  aux entreprises, alors indéniablement améliorer les conditions de travail serait une aubaine pour les comptes de notre CHU.  Avant de nous pousser à la démission, il ne doit pas oublier qu’un salarié épanoui, c’est aussi un salarié plus performant. C’est aussi le premier à être en contact avec le client, est bien entendu le salarié. Alors qui aurait vraiment envie d’aller dans un hôpital où le personnel n’est pas très agréable et le temps d’attente important ? François, il existe des solutions pour retrouver notre motivation, lis ceci !

http://bizlougne.fr/index.php/2017/01/27/secrets-des-toulousains-champions-du-bien-etre-au-travail/

Pourtant il y aurait des avantages …

Fillon en DG du CHU pourrait nous apporter en effet quelques avantages non négligeables. Notamment ses valeurs fortes concernant la famille, permettrait sûrement aux salariés de pouvoir poser des Rtt le mercredi pour s’occuper des enfants, de prendre des congés parentaux et même d’obtenir au moins trois jours de congés supplémentaires par an pour s’occuper des enfants malades. Un CHU qui deviendrait pourquoi pas une référence nationale dans l’ accompagnement de ses salariées enceintes ? Comme quoi, il peut y avoir du bon dans chacun.

 

Alors Fillon en DG d’un CHU ?

 

 

 

 

 

 

Fondatrice d'Inventivité, agence de Créativité & Design thinking. S'il fallait tirer un fil conducteur, cela serait celui de la Créativité ! Son expertise, l'art d'apporter des solutions innovantes et rendre faisable des projets tinatesques : Lancement de nouveaux programmes aéronautiques pendant de longues années, puis création d’une start up numérique, édition d'un livre, associations dans des aventures entrepreunariales. Créer de nouveaux business plan, nouveaux services, nouveaux process ...bref vous l'aurez deviné : Créer est un art de vivre qui nourrit et embellit la vie. Tout devient enfin possible ! Spécialiste d'outils en innovation (Design Thinking, Canvas, Océan Bleu), accompagnant dans leurs défis de nombreux entrepreneurs et dirigeants depuis quelques années, j'ai nourri la conviction qu'il existe des solutions innovantes pour relever chaque défi business. Et que chacune et chacun d'entre nous porte en lui cette créativité qui permettra d'innover. De ce constat est né Inventivité. Il était urgent d'apporter des ressources spécialisées, de l'accompagnement en créativité & design thinking et des petites bulles d'oxygène pour plus de solutions créatives dans nos organisations. Sa mission : accompagner celles et ceux qui veulent libérer leur créativité, et les aider à trouver des solutions créatives pour relever les nombreux challenges de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres publications